JE SUIS
0
Expositions
0
Grands prix
0
Portraits

ET LA VIDÉO ?

« Passer de la photographie à la vidéo n’est finalement pas si compliqué que cela peut paraître car mon style de réalisation était bien rodé lors de mes prises de photographies en footing professionnel ou en recherche artistique. »

 

LA TRANSMISSION ?

« Depuis quelques temps, je donne des cours de photographie à l’académie des arts traditionnels de Casablanca pour permettre à ces artistes et artisans d’utiliser la photographie et l’image dans les différents processus de diagnostic restauration et mise en valeur du patrimoine du Maroc »

Auteur, créateur et designer, Darem BOUCHENTOUF est né à Rome en 1973, fils de diplomate marocain et d’une mère jordano-palestinienne artiste et décoratrice diplômée de Florence.

Il baigne dans différentes cultures pendant ses premières 20 années entre Rome, Florence, Tunis, Amman et Jeddah. Enrichi de plusieurs expériences artistiques et culturelles, il s’installe au Maroc en tout début du millénaire.

Marié et père de Maya et Julia. il assure la fonction de directeur fondateur de l’agence 3wdev (communication, technologies et design) depuis janvier 2000, tout en continuant à développer son intérêt aux arts plastiques et numériques (peinture, sculpture, photo, illustration et design digital). Il signe en exclusivité pour l’agence 3wdev les créations graphiques, chartes, affiches, concepts et designs.

Pour la photographie il débute par le noir & blanc, en réduisant la photo à son expression la plus basique, et jouant avec la lumière. Il expérimente aussi des nouvelles technologies numériques et plus spécialement la HDR (high-dynamic-range imaging) avec laquelle il se forge une identité photographique unique.

Cette technique couplée à sa palette chaude de couleurs, héritée d’un passé dans la peinture, deviendra sa signature photographique qui distingue son travail parmi les autres. Les photographies de Darem Bouchentouf sont souvent imprimés sur de la toile et cadrées avec les mêmes techniques que celle utilisées dans la peinture. Ce qui donne a ses tableaux une impression de voir des peintures plus que des  photographies.

Depuis quelques années déjà, l’artiste se concentre sur le patrimoine marocain en dédiant plusieurs expositions sur deux thématiques précisément, Les portes anciennes des maisons des médinas du Maroc et les arts équestres traditionnels marocains « Tborida ». Mais en gardant toujours un regard sur toutes les autres traditions ancestrales et objets du patrimoine qu’il documente dans son quotidien.

L’artiste a exposé ses oeuvres dans plusieurs galeries au Maroc, en Jordanie et en Europe. Toujours avec le souci de projeter la lumière sur le patrimoine et le devoir de sa sauvegarde.

En 2018, l’artiste a exposé pendant plus de six mois sa collection Rimbalzi, un regard croisé et une histoire de rebonds entre des lumières crue sur différents plans réfléchissant créant ainsi une profondeur et du relief a de l’image plane. Et dans cet élan, et suite au succès de cette exposition. L’artiste expose en 2019 (mars) la seconde tranche de sa trilogie Rimbalzi sous le titre « Double Expo » qui relie le Maroc a l’Italie à travers des montage photographiques dans la tradition de la double exposition.

L’année 2019 verra aussi la concrétisation d’un grand projet « Le grand Prix Photo Darem Bouchentouf » doté d’un montant de prix estimatif de 100.000,00 DH pour encourager les jeunes talents de la  photographie à s’exprimer pour aussi les exposer dans les grandes galeries du Maroc et à l’étranger.

L’année dernière l’artiste a passé plus de temps derrière la caméra pour des projets en vidéo que pour de la photographie en réalisant un grand nombre de court-métrages institutionnel, publicitaire, documentaire ou deux clips musicaux.

En passant de la photographie à la vidéo est au design, l’artiste poursuit sa recherche à travers ses différentes disciplines animé par cette grande passion de la création, du partage et de la transmission.

La transmission du savoir et des connaissances artistiques de Darem Bouchentouf sont aussi visible à travers son engagement comme membre de jury du prestigieux concours de photographie de l’association Rabat Sale Memoire qui, depuis trois ans, est devenu la référence de la photographie du patrimoine de Rabat et salé. À travers ce concours, l’artiste photographe offre à Master classe à l’ensemble des participants du jeu concours dans lequel il partage ses conseils, ces astuces et surtout sa passion pour le sujet du patrimoine.

L’artiste est actuellement un des spécialistes des arts équestres traditionnelle du Maroc Tborida, dont il a rédigé un beau livre est aussi présenté de nombreuses expositions liés à cette art équestre ancestrale qui en cache tellement d’autres. La future étape de ce projet de promotion du patrimoine et de réaliser un long-métrage documentaire cinématographique sur la Tborida, prévu en fin 2019.

L’objectif ultime de l’artiste concernant son travail sur le patrimoine du Maroc serait l’insertion de cet art équestre additionnel comme patrimoine immatériel de l’Unesco.

L'artiste photographe

EXPOS 2017-2019

Double expo
THE VIEW FORUM, RABAT – MAROC. mars -avril 2019

Double expo
 milan

RIMBALZI
THE VIEW FORUM, RABAT – MAROC. mai et juin 2017

TBORIDA
UNIVERTSITÉ IULM, MILAN – ITALIE. FEVRIER 2017

EXPOS 2016

TBORIDA
SOFITEL JARDIN DES ROSES (RABAT, MAROC), decembre 2016

PREMIER PRIX DE LA PHOTOGRPAHIE AU EMIRATS
salon du cheval (el jadida, MAROC), octobre 2016

rimbalzi
diwan mgallery by sofitel (RABAT, MAROC), septembre 2016

premier prix de la photogrpahie au maroc
ministère de la culture (RABAT, MAROC), janvier 2016

Expos 2015

voyage dans les portes de la médina
Mgallery Diwan (Rabat, Maroc), février 2015
D’ART LOUANE (Rabat, Maroc), mars 2015
BIOFACH (Nuremberg, allemagne), mars 2015
Bibliotheque nationale  (Rabat, Maroc), avril 2015

TBORIDA
Sofitel Jardin des roses (Rabat, Maroc), janvier 2015
D’ART LOUANE (Rabat, Maroc), mars 2015
Salon de cheval El Jadida 13-18 Octobre 2015

Portraits studio rembrandt
D’ART LOUANE (Rabat, Maroc), 2015

Expos 2014 & avant

Traveling
SKHIRATE (Rabat, Maroc), 2011

Ombres des ruelles
D’ART LOUANE (Rabat, Maroc), 2013
Jacaranda gallery (Amman, jordanie), 2014

Ramadan Fel’mdina
D’ART LOUANE (Rabat, Maroc), 2013

Michouar
D’ART LOUANE (Rabat, Maroc), 2014

Portraits de femmes
D’ART LOUANE (Rabat, Maroc), 2014

« Double Expo », le nouveau projet de l’artiste Darem Bouchentouf

LE PROJET

Du 21 mars au 21 Avril 2019, l’artiste photographe et réalisateur Darem Bouchentouf revient avec une exposition de photographies sous le titre « Double exposition », en hommage à cette technique ancienne de la photographie née dans la période de l’argentique.

Toutes les œuvres de cette exposition ont comme fil conducteur une double exposition moderne à travers la superposition de deux photographies différentes l’une prise en Italie et l’autre au Maroc. Un montage à l’ancienne mais réalisé en post-production numérique qui permet de mixer les deux images et de travailler les ombres et les lumières.

« Ce travaille de double exposition en noir et blanc est un nouveau genre de sculpture de lumière pour donner une lecture plus profonde à des images déjà riches en symbole. »

Cette double exposition est aussi la seconde étape du grand projet de trilogie photographique de l’artiste Darem Bouchentouf après son premier projet « Rimbalzi » présenté et exposé au Maroc et en Italie. Toujours dans le respect de cette tradition de la photographie noir et blanc qui multiplie les plans pour rajouter une nouvelle dimension de profondeur à des images habituellement planes.

La première présentation et exposition du projet « Double exposition » se déroulera du 21 mars au 21 avril 2019 à Rabat à l’hôtel « The View », puis fera le tour d’autres galeries et d’espace d’exposition au Maroc est à l’étranger avec un passage obligatoire par Milan haut lieu de l’art et du design mondial.

LE FIL CONDUCTEUR

Après le projet « Rimbalzi », basé sur la réflexion et le rebond de lumière sur une multitude de plans réfléchissants pour donner cette profondeur, si caractéristique a l’œuvre de l’artiste, à des images prises exclusivement en Italie sur une durée de deux années.

Le nouveau projet « Double exposition », utilise des images qui réunissent l’Italie au Maroc à travers l’utilisation d’un symbole que l’artiste considère comme une signature architecturale en constante évolution dans les différentes périodes artistique du royaume et qui est « l’arc ».

« La difficulté de cette exposition était déjà au niveau de la prise de la photographie car il fallait capturer des images en ayant déjà en tête le montage qui sera réalisé en double exposition en prenant en compte plusieurs critères de la qualité artistique de la photo dont les points de fuite, les horizons, les expositions, le jeu des ombres et des lumières et surtout les zones d’incrustation qui seront réalisés en post-production numérique lors du mixage des deux images. »

Le photographe a surtout pris tout le temps nécessaire, plus de 18 mois, avant de finaliser son projet et de préparer la trentaine d’œuvres exposées.

Le projet « Double expo » se distingue de son prédécesseur « Rimbalzi » mais reste dans la continuité de ce regard distinct aux multitudes de symboles que le photographe nous a habitué dans ses projets.

POURQUOI L’ITALIE

Au-delà du fait que l’artiste Darem Bouchentouf soit né à Rome, il est resté lié artistiquement à l’Italie à travers sa recherche, sa fascination et son adoration à l’art de la renaissance et de la période dite du « Cinquecento » et à ses artistes illustres comme Léonard de Vinci et Michel-Ange.

Artiste reconnu par le ministère de la culture du royaume du Maroc et dont il a fièrement gagné le grand prix du  premier concours de photographie nationale au Maroc en plus des nombreux prix gagnés à l’international à travers ses projets orientés sur la sauvegarde du patrimoine immatériel du Maroc comme la « Tborida » cet art traditionnel du Maroc donc il a écrit elle livre publié sous les éditions « 3wdev » et dont l’une de ses photographies a gagné le premier prix du concours Cheikh Zayed Ben Mansour aux Emirats Arabes Unis.

La double culture Arabo latine de l’artiste font de lui aujourd’hui un important pont culturel entre l’Italie et le Maroc qui se concrétise à travers les différentes collaborations de Darem Bouchentouf avec l’Italie à travers l’ambassade de l’Italie et le centre culturel italien au Maroc mais aussi la prestigieuse université IULM de Milan.

« C’est un honneur est un plaisir d’exposer à l’hôtel « The View » car c’est d’abord une prestigieuse adresse de l’hôtellerie de luxe au Maroc mais aussi pour tout ce que peut offrir cet espace d’exposition en infrastructures et surtout en terme de recul necessaire pour une lecture plus amples des œuvres de exposées.  Mais je pense que la raison la plus importante d’exposer dans cet établissement s’explique par le professionnalisme et la grande générosité des équipes de l’hôtel »

Tborida

« La Tborida est le récit vivant d’un passé pas très lointain, encore et toujours ancré dans la mémoire de nos anciens, partagé au quotidien avec les jeunes générations d’aujourd’hui. »

Extrait du livre Tborida par l’artiste Darem BOUCHENTOUF

L’exposition est un hommage photographique a l’art équestre traditionnel du Maroc, communément appelé Tborida.

Entre l’art et le sport, la Tborida peut être aussi un art martial. C’est la représentation de batailles et de guerres du passé avec tous les arts cachés, que ce soit dans la sellerie, le harnachement, les tenus des cavaliers ou encore les fusils. Mais aussi sportive de par la maitrise de la monture et le travail entre le cavalier et sa plus belle conquête.

Dans l’histoire moderne, la Tborida est la dernière charge a feu qui existe dans le monde.

Sur plusieurs années, l’artiste a sillonné le pays a la rencontre de Sorbas et de Mqaddems dans les plus prestigieux concours de cet art au Maroc, en cherchant avec son objectif de figer a jamais un moment si éphémère dans la réalité.

Avec sa palette de couleur si spécifique, Darem BOUCHENTOUF a su doter ses toiles d’une âme. Dans ses photographies on peut apercevoir le mouvement bien que le temps y soit arrêté.

C’est un travail artistique sur fond d’étude anthropologique sur la relation de symbiose qui relie le cheval a son cavalier, et l’histoire de cet art ancestral né des guerres d’antan. A travers une collection de 32 photographies imprimés sur toiles et tirés sur châssis, puis exposés à la manière des peintures.

Cette collection a été exposée dernièrement a Milan avec l’IULM, l’une des plus prestigieuses universités d’italie, dans le cadre d’une conférence sur l’immatériel dans la stratégie touristique, dont une parte a été animé par l’artiste dans sa langue natale. l’occasion aussi de presenter le livre Tborida dans sa troisième édition et la photographie gagnante du premier prix Cheikh MansourBen Zayed Al Nahyan aux Emirats Arabes Unis.

J’apprécie beaucoup votre travail de documentation de cet Art ancestral du Royaume.

Cherif Moulay Abdellah
Président de la FRMSE

Quand on voit ces tableaux, on comprend les risque que prend l’artiste, allongé sur le sol face aux chevaux dans la grande arènes de Tborida.

Barbara Ghiringelli
Professeur anthropologue
Université de Milan – IULM

rimbalzi

L’exposition représente un voyage entre modernité et patrimoine, a la recherche d’un nouveau type de photographie, loin des cliches classiques de fontaines et de places publiques.

Rome, Milan, Turin, Venise et Bologne. Les yeux de l’artiste oscillent entre modernité des vitrine réfléchissantes et d’antiques sculptures, comme les rebonds de la lumière sur les objets qui finit sa course dans la mémoire d’un appareil ou dans les profondeurs de ses souvenirs.

Rimbalzi, suit un même fil conducteur, passant impérativement par une surface plane et réfléchissante avant de se retrouver face a son sujet.

Cette exposition soutenue par l’ambassade d’Italie au Maroc et de l’Intitut Culturel Italien de Rabat.

« Exposer mon Italie est un projet qui se prépare depuis plus de deux années avec l’institut culturel italien et sa Directrice Gabriella qui a quitté le Maroc il y a quelques mois, avant de voir cette exposition se réaliser.J’ai toujours eu le devoir de créer un lien culturel a travers mon art entre ma patrie le Maroc et mon pays natal qui est l’Italie.Un genre de diplomatie culturelle. »

Pourquoi cette passion du noir et blanc

« Le noir et blanc est la définition même de la photographie.Capturer de la lumière sur un film photosensible, c’est réduire cet art a sa forme la plus rudimentaire qui consiste en l’absence ou la présence de la lumière.Par ailleurs, avec le noir et blanc nous sommes plus sensible au sujet et a la composition »

Rimbalzi c’est quoi ?

« Rimbalzi, c’est littéralement Rebonds.Et comme mes photos sont monochromes, j’ai voulu a sortir du concept binaire vers un raisonnement plus large, et rajouter une dimension a mes photographies sans pourtant y rajouter de la couleur.Et de là est née l’idée de RIMBALZI, qui consiste a créer de la profondeur en superposant des plans, mais sans forcement utiliser les techniques classiques de double exposition.Aujourd’hui dans mon quotidien, je cherche toujours cet angle, souvent improbable qui me permettra de réaliser le Rimbalzo parfait. »

Un style Neo-Gothique dans la photographie moderne.

Andres Ordonez
Ambassadeur du Mexique au Maroc
Artiste photographe

Une très belle revisite de la technique des expositions multiples.

Fabrizio Jelmini
Journaliste et réalisateur
Artiste photographe

Voyage dans les portes de la médina

Concept novateur aux dimensions esthétiques et socio-culturelles majeures, le projet de l’exposition  » Voyage dans les portes de la médina « , piloté et façonné par l’Artiste-Photographe et Designer notoire, Darem BOUCHENTOUF, est une action de terrain d’ordre artistique, citoyen et de recherche thématique, inspirée par le cadre traditionnel authentique de la Médina de Rabat.

Tant par sa valeur patrimoniale centenaire que ses symboliques culturelles ancestrales, cette exposition se décline avant tout, comme une anthologie sur la Mémoire d’une cité aux attraits envoûtants de beauté, d’originalité et de diversité.

Menée avec passion et un sens élevé de la composition plastique, cette évocation à la fois historique et un témoignage éloquent sur la vie, les us et coutumes des habitants de l’ancienne ville de Rabat, elle permet à chaque marocain et visiteur étranger du Royaume, de restituer visuellement, la genèse d’un itinéraire initiatique de familles et communautés aux diverses origines ethniques et géographiques ayant choisi de résider en des lieux structurés selon des rituels se perdant dans la nuit des temps. Captées avec sensibilité par le regard d’un grand reporter double d’un créateur d’images artistiquement novatrices dans leur finalité objective de reliques et de repères de la Mémoire collective, les photographies réalisées et sujet centraux de l’exposition, sont le miroir de nos repères et valeurs humanistes.

L’exposition  » Voyage dans les portes de la médina  » représente d’autre part, un panorama documentaire indéniable où Instituts, Fondations et Académies de recherches patrimoniales, trouveront et puiseront maintes illustrations et documentations relatives à des études universitaires approfondies sur les Arts Visuels et leurs applications thématiques, esthétiques et culturelles enrichiront de grands centres et bibliothèques au Maroc et à l’étranger.

Une manière de partager, une fois de plus, les fruits d’un travail d’investigation basé sur l’appareil photographique, ses merveilles et ses secrets, pour médiatiser des messages respirant la vie, la quiétude et l’universalité des sens et des émotions artistiques.

M. KHAYAT MOHAMMED
Critique d’art, journaliste et essayiste.

Les portes prennent une tout autre dimension dans l’objectif de l’artiste.

Moncef Sakhi
2M Maroc
Chaine de Télévision

Cette expo est née et a été exposée a la médina dans cette maison d’artistes qui est Dart Louane

Jamal Ouadi
Président
Dart Louane

le réalisateur

Près de 50 films réalisés

L’artiste a aussi réalisé plusieurs films, court métrages commerciaux, institutionnels, publicitaires, reportages ou documentaire pour le compte de différents clients de l’agence 3wdev.ma comptant sur les moyens techniques de la section production.

Grace a divers partenariats et des experiences très enrichissantes avec des réalisateurs de renom, l’artiste a pu signer des produits a forte valeur ajoutée sur les plans communication, marketing et artistiques.

L’artiste a aussi réalisé plusieurs court métrages commerciaux, institutionnels, publicitaires, reportages ou documentaire pour le compte de différents clients de l’agence 3wdev.ma comptant sur les moyens techniques de la section production.

Grace a divers partenariats et des experiences très enrichissantes avec des réalisateurs de renom, l’artiste a pu signer des produits a forte valeur ajoutée sur les plans communication, marketing et artistiques.

La journée de l’Europe
Events, Films MakingOf, Photo Officielle, Photo Reportage
La journée de l’Europe
Kings Day 2019
Events, Films MakingOf, Photo Officielle, Photo Reportage
Kings Day 2019
Accor Live Limitless
Events, Films MakingOf, Photo Officielle, Photo Reportage
Accor Live Limitless
Défilé Ouafae Bennani & Rime Zaki
Films MakingOf, Photo Fashion, Photo Reportage
Défilé Ouafae Bennani & Rime Zaki
Jabador in Riad
Films MakingOf, Photo Fashion, Photo Reportage
Jabador in Riad
Maymana au Rally Aicha des gazelles
Design, Films MakingOf
Maymana au Rally Aicha des gazelles

Le designer

Plus de 10.000 créations et designs

Que ce soit dans le domaine de l’infographie, la cuisine, le meuble, la décoration ou autres. A chaque fois que l’artiste est consulté pour un projet, il arrive a mètre a la fois sa touche artistique personnelle et aussi respecter l’aspect fonctionnel et technique de l’objet ou design réalisé.

Cela va du livre édité, au plat cuisiné en passant par une sculpture ou installation, les oeuvres de l’artiste sont parfois éphémères ou parfois pérennes.

L’essentiel c’est que les produits sont a la hauteur des attentes du client, des amateurs d’art et aussi du public de plus en. plus exigeant.

Tout commence par une idée, une inspiration ou une demande spéciale, puis le process artistique s’installe avec une méthodologie héritée du passé Managerial de l’artiste.

Le dessin, d’abord le dessin. C’est la base de toutes les créations. Et ce n’est que lorsque les idées sont passé des neurones au papier que le travail de réalisation peu commencer.

Dans l’atelier de l’artiste, entre garage de mécanicien, menuisier, électronicien ou atelier de peinture. Les creations se transforment peut a peu pour voir le jour dans des espaces d’expositions, des plats ou des rayons de librairies.

Maymana au Rally Aicha des gazelles
Design, Films MakingOf
Maymana au Rally Aicha des gazelles
Campagne Ramadan 2018 – Diwan Mgallery by Sofitel
Design, Photo Reportage
Campagne Ramadan 2018 – Diwan Mgallery by Sofitel
Art de Noël 2017 – SOFITEL
Design, Films Pubs, Photo Officielle, Photo Reportage
Art de Noël 2017 – SOFITEL
Campagne Latino Friday – Diwan Mgallery by Sofitel
Design, Photo Officielle
Campagne Latino Friday – Diwan Mgallery by Sofitel
Merchandising for Diwan – Thé à la Menthe
Design
Merchandising for Diwan – Thé à la Menthe
Design Logotype – La Brasserie
Design
Design Logotype – La Brasserie
Merchandising for Diwan – Khmissa
Design
Merchandising for Diwan – Khmissa
Merchandising for Diwan – Boutarbouch
Design
Merchandising for Diwan – Boutarbouch
Design Logotype – Monchef
Design
Design Logotype – Monchef

En plein shooting

Equipe professionnelle mais fun

Comme vous pouvez voir sur ces videos de making of, les shootings avec l’artiste Darem Bouchentouf sont tous sauf ennuyeux. Au celas de l’aspect professionnel et des besoins techniques, la réalisation de l’artiste consiste avant tout de mettre les modèles et mannequins en confiance afin de faire ressortir le meilleur de leurs emotions.

La photographie peut être parfaite sur l’aspect technique, mais la valeur ajoutée de l’artiste est de pouvoir mettre de l’emotion là ou il le faut et quand il le faut pour donner une dimension supplémentaire a la photographie spécialement dédiée au Marketing et à la communications.

Revue de presse